Parents celibataires : comment faire des rencontres ? Apres la rupture : une vision souvent deformee et negative de soi-meme

L’amour est magique ; mais la demarche pour le trouver est « scientifique » ! Alors pour ne pas passer des annees a casser le nez en amour, une demarche methodique a ete structuree par Florence Escaravage, coach de renommee internationale, fondatrice de Love Intelligence et qui a accompagne des milliers de celibataires sur la voie de l’amour via sa methode en ligne ou son livre, « trouver l’amour en 3 mois » chez Marabout.

Quand on a 17 ans, l’amour tombe du ciel. Mais avec les annees, apres une ou plusieurs relations qui nous ont laisse des traces, il est bien plus efficace de comprendre quelle est la disposition, precise, qui permet la naissance du sentiment amoureux. Florence Escaravage nous explique cette disposition, comment la faire naitre et grandir. Un point d’autant plus important a avoir en tete pour les parents celibataires, dont la situation peut paraitre davantage compliquee pour trouver l’amour a nouveau. Il n’en est rien : quelle que soit la configuration de notre vie actuelle, la magie de l’amour peut toujours operer si quelques conditions sont respectees.

Apres la rupture : une vision souvent deformee et negative de soi-meme

Une rupture est le plus souvent douloureuse. Et lorsque des enfants sont impliques, la deception peut etre particulierement profonde. On y a cru au point de vouloir donner naissance a une nouvelle vie et ca n’a pas marche : pourquoi s’impliquerait-on a nouveau ? Qu’est-ce qui n’a pas fonctionne ? Autrement dit, quand on est parent et qu’on se separe, le sentiment d’echec s’avere exceptionnellement cuisant. On peut alors renoncer a l’amour en se disant : « je ne suis pas capable », « ce n’est pas pour moi », « c’est trop tard ». « L’echec affecte la vision que nous avons de nous-memes, explique Florence Escaravage, une vision tout a coup deformee et negative qui a une incidence directe sur nos rencontres ».

Pas oblige de recuperer sa confiance en soi pour trouver l’amour

Selon les experts de Love Intelligence, sortir de cette tristesse et recuperer une confiance en soi en beton n’est pas du tout necessaire pour trouver l’amour a nouveau. Au contraire, observe encore Florence Escaravage, il est possible de transformer cette « deprime » et cette insecurite en outil de seduction, en arme pour aimer et se faire aimer. C’est en effet la, au c?ur de notre passe difficile et de notre souffrance, que reside la partie la plus sensible et vraie de nous-memes. Celle qui, croyez-le ou non, possede le plus grand pouvoir de seduction aux yeux de l’autre ! Car elle donne a voir la part intacte de nous meme. Et il n’y a pas d’etat amoureux sans verite, de soi, devoilee.

Notre vulnerabilite et notre sensibilite attirent l’amour davantage que nos competences et nos succes

En effet, l’autre n’a pas besoin que nous soyons parfait(e)s pour nous aimer. L’amour est une communication d’etre a etre : ce qu’il lui faut pour prendre, c’est une resonance et un « canal » emotionnel ouvert entre deux personnes. Pour etre aime(e), il faut avant tout emouvoir et toucher. Laisser entrevoir ses peurs, sa sensibilite, sa vulnerabilite besthookupwebsites.net/fr/meetme-review et ses difficultes est une composante fondamentale du processus. Inutile alors de se la jouer super-maman, superwoman, curieuse de tout ou super-papa… pour attirer l’amour ; pire encore vouloir apparaitre tel(le) qu’on etait avant ses enfants.Les parents celibataires ne doivent pas hesiter a aller a la rencontre de l’autre en livrant ce qui les anime, les touche, les revolte. On a souvent peu de temps pour seduire, alors autant placer le curseur de sa verite interieure a son maximum pour toucher l’autre au c?ur !

Nous sommes les acteurs et les actrices de nos rencontres, par notre sens de l’ouverture et de l’ecoute

Parents celibataires, inutile alors de s’en prendre a vos pretendus « manques » (manque de bol, manque d’attrait, manque de temps, manque d’argent, manque de confiance. ) : nous sommes la cause premiere de ce qu’on vit au quotidien. Faire des rencontres et faire naitre quelque chose de ces rencontres ne depend que de nous. Non pas de notre beaute parfaite ou de notre charisme naturel, mais de notre sens de l’ecoute et de notre envie de decouverte vis-a-vis de l’autre et de ses differences, poursuit Florence Escaravage. « Il est fondamental de comprendre qu’on est acteur de ses rencontres par la curiosite qu’on temoigne a l’egard des autres, son ouverture d’esprit et sa capacite a se laisser surprendre par une personnalite. »

Ne pas figer ses attentes amoureuses sur des angoisses parentales !

Etre parent peut figer davantage nos attentes amoureuses et nous rendre moins aptes a nous laisser surprendre par quelqu’un ou par une situation. L’un des freins les plus repandus qui nous empechent de tomber amoureux, c’est une reflexion incessante sur notre vie sentimentale. Quand on est parent, on peut avoir tendance a trop penser « enfants » : et si le futur conjoint ne leur convient pas ? Et si ma nouvelle histoire d’amour leur « vole » du temps ? Et si l’amour me detourne de mes enfants et me rend « mauvais » parent ? En realite, ces ruminations entretiennent des schemas de repetition, nourrissent de l’anxiete et de la frustration qui ne contribuent guere a faire de nous des parents joyeux et equilibres !

Placer la relation sur un plan emotionnel, au-dela des considerations pratiques et des apparences

L’etre humain est un etre de ressentis. Ce qu’il recherche toujours dans la relation d’amour, c’est l’emotion. Attentes, intellectualisations, prejuges sont les ennemis jures de l’amour. Pour les parents celibataires, tous ces barrages risquent de fermer les portes sur le monde interieur et donc sur ce noyau affectif et vulnerable qui seul assure l’echange vrai avec un autre etre. Ainsi, on met l’autre a distance sans s’en rendre compte. C’est pourquoi la relation de couple doit vraiment etre placee sur un plan emotionnel, toujours en devenir. La curiosite est le meilleur remede pour lutter contre le celibat parental. Faites ressentir a l’autre que vous etes la, a l’ecoute, et dispose(e) au partage !

Pour finir : inspirez-vous de vos enfants pour aimer !

Contrairement a ce que vous pouvez le croire, vos enfants ne sont pas un frein au partage, mais une source de plus grande richesse et ouverture dans l’echange. Inspirez-vous de leur liberte, de leur curiosite, de leur absence naturelle de conditionnements et de craintes pour aller vers l’autre ! Soyez ludiques, explorateurs, genereux comme eux savent l’etre, reapprenez a leur contact ces incroyables competences relationnelles. Vos enfants sont vos “love coachs” insoupconnes !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *